Née le 6 mars 1964 juste au-dessus de Bellegarde (Ain), Emmanuelle Maia découvre la Suisse et Genève à trois ans. Cette cité cosmopolite lui apporte le terreau nécessaire pour cultiver son intérêt de l'être humain et l’approcher dans sa diversité. 

En parallèle, au fil de ses lectures d'enfant, la passion s'empare d'elle. Du goût des lettres à la création, il n'y a qu'un pas qu'elle franchira rêveusement, à l'adolescence des premiers émois. C'est ainsi que plusieurs poèmes prennent forme. 


Viendront ensuite les nouvelles — dont certaines seront primées — et les romans, souvent axés autour d'un genre qui lui colle à la peau : le fantastique. Des auteurs tels que Stephen King et Dean Koontz ont bercé son imaginaire, renforçant son intérêt pour ces failles obscures qui s'entrouvrent parfois au cœur de la réalité.

Aujourd’hui encore, ses maîtres mots demeurent : émotion, sincérité et simplicité.

© Maux de Textes - Florence Cochet